Sensibiliser les esprits au respect de la vie privée n'est pas chose aisée. Comment faire passer efficacement des messages sur une problématique que peu de gens discernent ?
D'ailleurs de quoi parle-t-on lorsqu'on évoque les données personnelles ? Et pourquoi faudrait-il les protéger ?

« Protéger mes données personnelles, je m'en fiche, je n'ai rien à cacher »

Le respect de la vie privée et la protection des données personnelles sont des thèmes qui ont un grand besoin de pédagogie. Lorsqu'on évoque le respect de la vie privée et ses enjeux : rien n'est réellement visible, rien n'est immédiat, et l'exploitation des données personnelles s'apparente à une lointaine menace, un peu floue, à l'image du réchauffement climatique il y a 30 ans.

Lorsqu'on alerte sur les risques on se heurte rapidement au fameux "Protéger mes données personnelles, je m'en fiche, je n'ai rien à cacher". Edward Snowden l'expliquait il y a déjà longtemps : cela équivaut à dire que nous n'avons pas besoin de liberté d'expression, parce que nous n'avons rien à dire.

De vraies histoires autour de la vie privée

Chez Qwant, nous sommes convaincus que la vie privée est une condition de la liberté. Mais nous sommes aussi conscient qu'un véritable travail de sensibilisation et de pédagogie est nécessaire. C'est pourquoi, à l'occasion du Data Protection Day (équivalent européen du Global Privacy Day), nous nous sommes employés à identifier, à traiter et à illustrer - avec légèreté - de VRAIES histoires autour de la vie privée, et de l'exploitation de données personnelles. Edifiantes, inquiétantes et parfois drôles, ces histoires sont toutes authentiques. Nous sommes ravis de vous en montrer un premier exemple aujourd'hui !

Source : https://ghostinfluence.com/the-ultimate-retaliation-pranking-my-roommate-with-targeted-facebook-ads/