Il y a quelques semaines, nous sommes allés à la rencontre de nos utilisateurs, pour échanger avec eux sur leur usage de Qwant. De manière anonyme, ils parlent pour nous de leur motivation à utiliser Qwant. Respect de leurs données personnelles, pas de traçage de leurs recherches...Qwant, c'est le moteur de recherche qui ne sait rien sur vous, et pour eux, ça change tout !

“Je suis ingénieur consultant cybersécurité”

“Je suis lycéen en terminale et je m'intéresse beaucoup à la communication et je voudrais en faire mon métier.”

“Je travaille dans une banque spécialisée sur les chefs d'entreprise et donc la gestion de leur patrimoine.”

“J'utilise Qwant depuis un peu plus de 3 ans. “

“Qwant, j'ai découvert ça, je pense vers 2015, 2016.”

“J'ai découvert sur un article que j'ai lu sur Internet qui faisait la promotion d’un moteur de recherche français européen et du coup, je me suis pas mal intéressé.”

“Qwant m’a pas mal intéressé car d'une part c'est français, donc je me suis dit au niveau de la gestion des données personnelles, on est quand même un peu plus protecteur.  Et puis parce que ce n'était pas ces moteurs de recherche, justement américains, qui pouvaient monétiser les données et en faire tout un tas de choses dont je ne suis pas informé.”

“J'en ai parlé à mes parents, à mes amis aussi.”

“J'en ai même parlé dans ma sphère professionnelle. Pour moi, on n'est pas assez sensibilisé sur le sujet. Comme tout ça relève en fait du virtuel, les gens n'arrivent pas à saisir ce que ça sous-entend, ce que ça implique.”

“Je pense que l’on est tous un peu touchés par le respect de notre vie privée, on aime que ce qu'on fait sur Internet, reste sur internet et pas divulguer au monde entier.

“La vie privée, c'est un peu ce qui nous reste le soir, quand on a fini la journée de travail, qu'on a vu plein de monde. C'est ce qui nous reste, c'est notre jardin secret. Ça relève de l'intime, c'est ce qu'on choisit ou non de présenter aux gens. C'est quelque chose qui relève aussi quelque part du secret.”

“Dans la vie, on n'aime pas être traqué. Enfin, c'est comme si quelqu'un me suivait dans la rue, on n'aimerait pas.”

“La protection, tout simplement de de mes données personnelles. Je ne voulais pas laisser de trace, je voulais avoir des résultats les plus neutres possible.”

“Il y a des gens qui ont qui n'ont rien à cacher. Je prends souvent l'exemple. Dans ce cas, laissez votre porte ouverte et puis laisser rentrer les gens. Et puis la vie privée aujourd'hui, c'est quelque chose d'important. C'est quelque chose qu'il faut défendre.”

“Le respect de la vie privée n'aura pas de prix à un moment donné.”