Vous en avez assez d’accumuler les histoires de la tante de votre cousine qui aurait parlé de planche à voile avec sa voisine et qui s’en serait vu proposer le lendemain sur un réseau social ?

Vous n’êtes pas non plus vraiment rassurés par les scandales d’écoutes qui révélaient que des centaines d’employés des GAFAs travaillent quotidiennement sur des enregistrements dans le but d’améliorer les algorithmes ?

Voilà quelques infos pour démêler paranoïa et risques réels de ces petits appareils électroniques qui ont envahi notre quotidien !

Par définition, l’assistant vocal vous écoute…

Si vous investissez dans un assistant vocal, vous devez vous faire à l’idée qu’il vous écoute car c’est l’essence même du produit ! Vous avez été séduits par l’extrême facilité d’utilisation et la simplification des tâches du quotidien ?  N’espérez pas qu’il réponde à la voix sans pouvoir vous écouter.

Ces appareils fonctionnent par commande vocale. Dès lors, en acquérant ce type d’objet, vous vous engagez à accepter qu’ils procèdent à une écoute passive. Alors rien ne sert de pousser des cris d’orfraie si vous êtes d’accord avec ce principe.

D’ailleurs, pour les utiliser, vous devez accepter des conditions générales d’utilisation qui stipulent ces écoutes passives.

Mais il faut distinguer l’écoute passive de l’écoute active

Cela étant dit, ce n’est pas parce que vous acceptez que l’assistant vocal vous écoute qu’il faut accepter tout et n’importe quoi … L’écoute passive, qui guette le mot-clé d’éveil se fait localement. En d’autres termes, pendant la phase d’écoute passive, même si votre appareil vous écoute effectivement en permanence, ces informations ne sont pas envoyées vers le cloud. Elles ne sont donc a priori pas traitables par un tiers.

Une fois le mot-clé activé, dites bonjour à la publicité ciblée !

Si vos conversations ne sont donc pas écoutées à strictement parler, une fois que vous activez votre appareil par commande vocale, certains mots-clés peuvent être captés puis analysés par des algorithmes et transformés en publicité ciblée…. C’est à ce moment-là que vous perdez le contrôle des informations que vous transmettez.

Partez donc du principe que toutes les informations que vous lui communiquez, tous les services demandés seront stockés et permettront d’enrichir la précision de votre profil. En interaction avec l’assistant vocal, toutes les informations permettront de mieux cibler vos centres d’intérêt et de personnaliser les annonces publicitaires.

Loin d’être une aubaine, soyez conscient que cette personnalisation de votre profil est délétère pour un web neutre. Le contenu ciblé signe la fin de votre vie privée et de la construction de votre propre opinion. Si ces sujets vous tiennent à cœur, Qwant est votre ami !

Relativisez

La part des données analysées par les assistants vocaux ne constituent qu’une part marginale de la quantité astronomique de données stockées, analysées, utilisées par les Big Tech pour alimenter leurs algorithmes publicitaires.

crédit : lemon.fee

Mais pas trop quand même.

Dans certains cas, il arrivera cependant que votre assistant vocal fasse une mauvaise interprétation, et enregistre certains mots-clés de votre conversation alors que vous ne lui avez pas demandé de le faire. Pas incroyable niveau confidentialité des données…

On retiendra dans tout ça que techniquement, les géants du numérique, ont les moyens de nous écouter. Cela demanderait en revanche des ressources humaines et financières ubuesques – donc peu probable, sauf si vous êtes vraiment quelqu’un d’important.

Enfin, soyons réalistes. Les principaux dangers ne viennent pas tant des assistants vocaux, mais de votre téléphone, qui vous suit à la trace, et des dizaines d’application à qui vous avez autorisé l’accès à votre micro, à votre géolocalisation ou encore à votre appareil photo. Quitte à douter, faites-le sur l’ensemble de vos appareils numériques, et pas que sur les assistants en particulier.

Maintenant qu’on sait tout ça, on fait quoi ?

Sans nécessairement retourner à la lampe à huile, il existe quelques astuces pour minimiser les risques d’être sur écoute.

Premièrement, faites un tour du côté des paramètres de confidentialité de votre appareil afin de désactiver l’utilisation des enregistrements vocaux. De cette façon, vous interdisez les écoutes manuelles de vos conversations.

Chez Alexa

Vous pouvez accéder à la page « Alexa Privacy », depuis laquelle vous pourrez gérer vos informations personnelles.

  1. Dans les paramètres, sélectionnez Gérer vos données Alexa.
  2. Cliquez sur le paramètre Supprimer automatiquement les enregistrements .
  3. Dans la zone de texte, choisissez la durée pendant laquelle vous souhaitez conserver vos enregistrements vocaux.
  4. Faites glisser le bouton pour activer ou désactiver l'utilisation des enregistrements vocaux pour améliorer les services Amazon et développer de nouvelles fonctionnalités.
  5. Faites glisser le bouton pour activer ou désactiver l'utilisation des messages pour améliorer la précision de la transcription.

Chez Google

Pour activer ou désactiver vos enregistrement audio, il faut pas accéder à votre compte Google.

  1. À gauche, cliquez sur Données et vie privée.
  2. Dans « Paramètres de l'historique », cliquez sur Activité sur le Web et les applications.
  3. Cochez ou décochez la case « Inclure les enregistrements audio ».
  4. Pour effacer un enregistrement en particulier, cliquez sur l’icône des trois points verticaux à côté de l’élément de Google Assistant à supprimer.
  5. Puis cliquez sur l’option Supprimer.
  6. Pour effacer plusieurs enregistrements de Google Assistant en même temps, cliquez sur l’icône des trois points verticaux dans la barre de recherche de MyActivity.
  7. Puis cliquez sur l’option Supprimer l’activité.
  8. Sélectionnez ensuite la période d’enregistrements que vous voulez effacer (Dernière heure, Dernier jour, Toute la période ou Période personnalisée).

Certains assistants sont également équipés d’un bouton physique pour couper manuellement le microphone.

Les plus prudents opteront pour des assistants vocaux sans connexion internet, qui garantissent une plus grande confidentialité. Les plus sages n’en acquerront pas du tout.

Sinon, vous pouvez toujours nous rejoindre ! Chez Qwant, nous proposons un moteur de recherche sans tracking ni publicité ciblée, un service qui respecte votre liberté de pensée.