Depuis sa création, Qwant s’est engagé à répondre aux préoccupations des citoyens européens qui veulent que leurs valeurs et leurs droits fondamentaux soient promus dans les services qu’ils utilisent au quotidien. C’est le cœur de notre engagement. Lorsque nous avons fondé Qwant, nous étions convaincus que les moteurs de recherche, comme tous les autres acteurs du monde numérique, ont une responsabilité particulière : garantir le droit à la liberté d’expression et le libre accès à l’information, tout en protégeant ses utilisateurs des contenus malveillants, plus particulièrement terroristes ou violents.

Comme partout dans le monde, nous avons été horrifiés par l’attentat terroriste de Christchurch et nous partageons la peine de la Nouvelle-Zélande et celle des familles des victimes. En tant qu’entreprise française ayant son siège social dans une capitale qui a connu des tragédies similaires à plusieurs reprises, en tant que moteur  de moteur de recherche européen qui porte nos valeurs communes, ces évènements ont renforcé notre volonté à agir avec détermination pour un avenir meilleur.

C’est pourquoi Qwant, avec la fondation Wikimedia, Twitter, Microsoft, Facebook, Amazon, Google et Dailymotion, s’est joint aujourd’hui aux gouvernements suite à « L’Appel de  Christchurch » pour éliminer le contenu terroriste et de violence extrême du Web.

L’appel décrit les engagements collectifs et volontaires des gouvernements et des plateformes de services en ligne pour prévenir les abus de l’Internet. Il rappelle que nos actions « doivent  être conformes aux principes d’un Internet libre, ouvert et sûr, sans  compromettre les droits de l’homme et les libertés fondamentales, y  compris la liberté d’expression ».

Cet appel à l’action est une opportunité unique pour progresser dans la protection d’un Internet libre, ouvert et sûr. Nous nous réjouissons de travailler avec les gouvernements, la société civile et les entreprises partenaires pour partager nos compétences et nos initiatives pour cette cause.